18 november 2021

Repérer les premiers signes du cancer de la prostate

ha_blog_cancerprostate_2.jpg

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes. Si la majorité des cas sont détectés après 70 ans, ce cancer touche chaque année en France 71 000 cas.

Pris en charge à temps, il est de mieux en mieux soigné.

Et nous allons voir ensemble, quels sont les signes avant-coureur, est-ce qu’il existe des facteurs à risque et quels sont les traitements proposés aujourd’hui.

 

Quels sont les premiers symptômes du cancer de la prostate ?

La plupart du temps, ce type de cancer se développe sans laisser apparaitre de symptôme particulier. C’est une mesure du PSA (« Prostate Specific Antigen » - Antigène prostatique spécifique) et/ou une anomalie de la consistance de la prostate lors d’un toucher rectal qui permet d’établir le diagnostic.

Chaque personne étant différente, les symptômes peuvent évoluer d’une personne à une autre. Mais en général et quand le cancer est à un stade assez avancé, les signes les plus souvent vus sont :

  • Des difficultés à uriner
  • Présence de sang
  • Ejaculations douloureuses
  • Des douleurs dans le bassin, les hanches et le haut des cuisses

On peut également observer beaucoup de fatigue, des nausées, une perte de poids et une perte de l’appétit, des douleurs aux os…

 

Existe – t-il des facteurs à risque ?

Selon le site Vidal, certains facteurs de risques ont été mis au jour de façon certaine : comme l’âge (exceptionnel avant 40, plus souvent détecté après 70 ans), les antécédents familiaux (pour 20% des cas il existe une forme dite « familiale » et une forme dite « héréditaire ») et enfin l’origine ethnique (ce cancer est plus souvent observé chez des hommes africains, d’Europe du Nord ou d’Amérique du Nord).

 

Comment établit-on le diagnostic ?

ha_blog_cancerprostate_1.jpg

Pour détecter la présence d’un cancer de la prostate, le médecin traitant va d’abord procéder à un examen clinique et toucher rectal.

Ensuite, s’il suspecte la présence d’une tumeur et pour confirmer la présence de cellules cancéreuses, le médecin prescrira 3 examens complémentaires : une prise de sang pour mesurer le taux sanguin de PSA, une échographie transrectale et une biopsie de la prostate.

 

Comment soigne t on le cancer de la prostate ?

Les traitements de ce cancer vont dépendre de son stade d’évolution.

Cela va de la chirurgie pour enlever la prostate, à la radiothérapie, les médicaments d’hormonothérapie, voire mais dans des cas plus rares, la chimiothérapie.

 

Peut-on prévenir le cancer de la prostate ?

Malheureusement à ce jour, aucun moyen de prévention n’a été mis en valeur.

Bien sûr, le fait d’avoir une hygiène de vie saine, de manger sainement, de faire du sport régulièrement, d’avoir un bon sommeil etc ne peuvent suffire à éviter un cancer mais ces bonnes habitudes de vie, seront d’une grande aide dans son traitement.

 

Et pour se ménager au quotidien, il est parfois utile de recourir à des systèmes d’aménagement du domicile, comme par exemple avec un monte-escalier. Moins de fatigue, plus de confort et de sécurité chez vous. Pour découvrir les modèles et connaître les prix des monte-escaliers, rendez-vous ici.

 

Pour plus d’informations concernant le cancer de la prostate, n’hésitez pas à vous rendre sur les sites de VIDAL ou encore la Fondation ARC, vous pourrez notamment soutenir la recherche. N’oublions pas, c’est essentiel pour découvrir les prochains traitements.